Le 25 nov 2013

« Envie de maroc… » en Décembre dans les Bacs

Envie_de_maroc Au Maroc, dès qu’un acteur de la vie économique prend la parole en public, il est aussitôt suspecté de mégalomanie, et bientôt condamné à l’opprobre pour s’être mêlé de « ce qui ne le regard pas ».

En France, un Arabe qui parle trop ressemble à Jamel Debbouz, quand un Arabe qui ne parle pas assez passe pour disciple de Zinedine Zidane. Quoiqu’il en soit, un Arabe qui parle se prend forcément pour une star.

J’assume mon image publique car il faut bien bousculer les choses, en France et au Maroc, pour que les grands discours unificateurs deviennent enfin des actes au service de la population. Dans ce livre, je me pose plus en exemple qu’en modèle, et c’est à partir de mon exemple que je dresse quelques perspectives politiques, sans demander à personne un quelconque « visa de légitimité ».

Emigré en France dès l’âge de huit ans. Jamal Belahrach est un self-made man franco-marocain, installé au Maroc depuis 1997. Outre ses fonctions de Directeur général de la filiale marocaine de la société Manpower, il est président fondateur du Centre des jeune dirigeants au Maroc « CJD » ainsi que du Réseau international de la diaspora marocaine « RIDM ». Aujourd’hui, il est président de la commission emploi et relations sociales de la CGEM.

Son action vise au rétablissement d’un dialogue entre les deux rives de la future Euro-Méditerranée.


Partagez l'info de cet article avec vos amis!

2 réflexions au sujet de « « Envie de maroc… » en Décembre dans les Bacs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *